Tout ce qu’il faut savoir sur le prêt personnel en Belgique

credit belgique

Pour faire face à une dépense plus ou moins imprévue dans votre vie quotidienne, vous avez trois options : puiser dans vos économies, attendre de constituer votre épargne personnelle ou obtenir une rentrée d’argent rapidement. A moins de gagner au loto, vous pourrez recourir au « prêt personnel » auprès des institutions financières. Pour en savoir plus, suivez le présent guide.

Qu’est-ce qu’un prêt personnel ?

Encore appelé « prêt personnel tous buts » ou « crédit à la consommation », ce type d’emprunt est destiné à acquérir des biens utiles à la vie quotidienne. Avec ce type de financement, vous pouvez acheter des appareils électroménagers ou un moyen de locomotion (moto, voiture, …), entreprendre des travaux d’aménagement ou de décoration, payer des études, préparer des évènements familiaux (mariage, divorce, vacances, …). La liste n’est pas exhaustive.

A la question de combien vous pouvez emprunter, les montants minimaux et maximaux varient en fonction des institutions financières. Par ailleurs, le remboursement d’un crédit à la consommation ne doit pas dépasser le tiers de vos revenus en général.

Avec votre créancier, vous discuterez des conditions de remboursement :

  • Le taux annuel effectif global (TAEG) inclut les intérêts bancaires, les frais de dossier, les coûts de l’assurance obligatoire ou d’une éventuelle garantie (celle-ci assurera au prêteur d’être remboursé même en cas d’éventuelles difficultés du souscripteur). A noter que le prêt personnel pouvant être octroyé de façon moins stricte que certains crédits, ce taux est globalement plus élevé que pour ces derniers.
  • Habituellement, un prêt personnel est remboursable sur un plus court terme qu’un crédit immobilier ou professionnel (1 à 10 ans selon le montant de l’emprunt).

Plus d’informations : http://www.vap-vap.be/pret-personnel

Comment y souscrire ?

Afin que l’organisme financier de votre choix puisse s’assurer de votre solvabilité, vous aurez à lui fournir vos relevés bancaires et fiches de paie les plus récents, outre un justificatif de domicile. Vous renseignerez aussi votre prêteur sur vos charges (nombre d’enfants, …) et vos éventuels crédits en cours.

Selon votre choix d’un prêt à tempérament (ou prêt affecté) ou non, vous produirez ou non un justificatif d’achat (précisant le but de votre dépense).

A propos du rachat de crédit

Une fois le crédit obtenu, il se peut que vous puissiez le rembourser de façon anticipée en raison d’une rentrée d’argent quelconque (héritage ou somme importante gagnée à un jeu). Il se peut aussi que vous soyez contraint de vous en acquitter pour trouver un autre organisme financier plus avantageux afin d’éviter des difficultés financières (surendettement, …). Vous pourrez alors procéder à un « rachat de crédit à la consommation ». Il sera cependant effectué moyennant une indemnité de 0,5% ou 1% du montant total remboursé. Si jamais une telle décision s’impose, faites appel à un courtier en crédit pour vous conseiller.

Le mot de la fin

Si le crédit personnel peut paraître avantageux sur bien des points, n’oubliez pas que le taux d’intérêt appliqué peut varier. Certaines institutions proposent         aussi un « crédit à taux zéro » (la loi défend de parler de « crédit gratuit ») avec un TAEG nul. Recourez à un comparateur de prêts afin de décider de l’offre qui vous conviendrait le mieux. N’hésitez pas à vous renseigner auprès de véritables professionnels.